fermer

CARNAMA en bref

Le projet CARNAMA, réalisé pour le compte de l‘IFRECOR (Initiative française pour les récifs coralliens) en 2020, a permis de cartographier à une précision jamais encore atteinte les mangroves françaises (hormis dans les territoires où les surfaces sont minimes). Ceci a été possible grâce aux récents et importants progrès réalisés en imagerie satellite, et en particulier le lancement de la série de capteurs Sentinel dans le cadre du programme Copernicus de l’Agence Spatiale Européenne (ESA – European Space Agency).

Les résultats sont résumés dans l’image ci-dessous:

Surface de mangroves de chaque territoire d’outre-mer d’après la cartographie CARNAMA 2020 (@PRZHT)

Les fichiers .kml et couches SIG

Les fichiers .kml (à utiliser avec Google Earth) et les fichiers SIG (.shp) de chaque territoire concerné par CARNAMA sont disponibles en téléchargement :

  • Guyane .kml ou .shp
  • Nouvelle-Calédonie  .kml ou .shp
  • Guadeloupe .kml ou .shp
  • Martinique .kml ou .shp
  • Mayotte .kml ou .shp
  • Europa (îles éparses) .kml ou .shp
  • Saint-Barthélémy .kml ou .shp
  • Saint-Martin .kml ou .shp
  • Couche nationale 2020 (tous territoires inclus)  .kml ou .shp (fichier trop volumineux, contacter le Pôle-relais pour obtenir le fichier)

Publiée en juillet 2020 à l’occasion de la Journée Internationale des Mangroves, cette cartographie est une première étape car la validation terrain doit être réalisée grâce aux membres du Réseau d’Observation et d’aide à la gestion des Mangroves (ROM). A noter, les cartographies de Saint-Barthélémy et Saint-Martin ont été réalisées par photo-interprétation du fait de la taille trop petites des entités de mangroves dans ces territoires.

Résultat cartographique au 1:10000ème de CARNAMA dans la Baie des Anglais en Martinique. En vert, la couche nationale des mangroves CARNAMA, et en rouge la précédente couche nationale (2017). On voit également en jaune, l’inventaire des zones humides réalisé en 2012.

Pour aller plus loin