fermer

Le Pôle-relais zones humides tropical et Conservation International on co-organisé du 16 au 18 novembre 2021 le premier atelier régional sur la protection, gestion et restauration des mangroves. Celui-ci s’est tenu depuis Touho en Nouvelle-Calédonie, en format hybride et en 2 langues (français et anglais), ce qui a permis aux gestionnaires de Nouvelle-Calédonie, Vanuatu, Samoa, Fidji et îles Salomon d’échanger sur les meilleures pratiques de restauration. Des experts venant de Nouvelle-Zélande, Australie et des Philippines ont également été invités à partager leurs connaissances. Les présentations et documents de l’atelier sont désormais disponibles!

Le Comité français de l’UICN, en tant qu’animateur du Réseau d’Observation et d’aide à la gestion des Mangroves, s’associe avec Conservation International – Nouvelle-Calédonie pour organiser l’atelier régional « Protection, gestion et restauration des mangroves », avec l’appui du Programme Global Marin et Polaire de l’UICN dans le cadre du Partenariat France – UICN.

En virtuel et en présentiel, l’atelier a réuni au total des gestionnaires de huit territoires et pays différents : Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Fidji, Samoa, îles Salomon, Australie, Nouvelle-Zélande, Etats-Unis. D’autres pays de la région Pacifique, notamment les Vanuatu et les Tonga, ont manifesté leur vif intérêt à la thématique de l’atelier.

Cet atelier a permis de relever un défi de taille : initier une dynamique régionale incluant à la fois les territoires indépendants et les territoires liés à la France dans la région Pacifique autour de la gestion des mangroves malgré les contraintes sanitaires et géographiques (nécessitant un format hybride) mais aussi la barrière de la langue (levée grâce à la traduction simultanée offerte durant les sessions régionales).  Il a permis d’identifier des moyens de renforcer, élargir et pérenniser ce type de coopération. Il a également permis de renforcer les capacités des gestionnaires de mangrove en Nouvelle-Calédonie, grâce aux sessions de formation proposées aux participants les après-midis, qui leur ont permis de se familiariser avec une batterie d’outils (application ROM, outils cartographiques, éléments du droit local) immédiatement utilisables. Enfin, l’atelier fut une excellente occasion de créer ou renforcer les liens entre gestionnaires de mangrove en Nouvelle-Calédonie, et de commencer à renseigner les indicateurs nationaux sur les mangroves de ce territoire, grâce à un travail collégial.

L’atelier a bénéficié du soutien financier des Ministères de la Transition Ecologique et des Outre-Mer français. Le PROE (Programme régional océanien de l’environnement) a soutenu l’organisation de la partie virtuelle régionale de l’atelier grâce au soutien financier du Fonds de coopération économique, sociale et culturelle pour le Pacifique financé par des crédits du Ministère des Affaires Étrangères.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Documents et ressources

Guide technique « Restauration des mangroves » réalisé par le PRZHT

Toutes les présentations de l’atelier