fermer

Bilan 2019 de l’ONB sur les causes du déclin du vivant

L’ONB publie son bilan 2019 consacré aux causes du déclin du vivant : comment les activités humaines génèrent-elles des pressions responsables de la disparition de la biodiversité ? Destruction et fragmentation des habitats, surexploitation, pollutions, espèces exotiques envahissantes et changements climatique sont autant de pressions qui s’accumulent et menacent la biodiversité.

Découvrez en annexe de cette publication une carte de France inédite qui donne à voir où se situent les pressions qui s’exercent sur la nature.
Le rapport de l’IPBES du printemps 2019, cri d’alarme historique sur le « dangereux déclin de la nature », identifiait et classait cinq grandes menaces pour la biodiversité à l’échelle mondiale. Le bilan 2019 de l’ONB les replace dans le contexte français :

  • l’artificialisation de notre territoire, cause majeure de la destruction et de la fragmentation des écosystèmes;
  • la surexploitation des ressource, sur terre comme en mer;
  • les pollutions qui affectent tous les compartiment de l’environnement;
  • le changement climatique, contrainte supplémentaire à laquelle les espèces doivent faire face;
  • l’introduction d’espèces exotiques envahissantes qui perturbe certains équilibres aux échelles locales.

Au verso, le poster « Menaces sur la biodiversité » inclut une carte de France inédite des zones où le cumul des menaces est le plus prégnant pour la nature.