fermer

Les insectes des mangroves d’Asie et de l’Océan Indien n’ont qu’à bien se tenir. Robin des mangroves se cache dans la forêt, prêt à leur décocher une flèche pour les manger. Taxotes jaculatrix, une espèce de poisson archer, est capable d’envoyer un puissant mais court jet d’eau pour faire tomber ses proies à l’eau…et ensuite les dévorer ! Avec un jet d’une puissance de 3000 W/kg, plus puissant que le plus puissant des muscles d’un vertébré, sa flèche d’eau ne laisse quasiment aucune chance à sa cible, qui sera alors déstabilisée.

Mais d’où lui vient cette incroyable adresse au tir ? Une étude scientifique a permis, grâce à des analyses vidéos, de mettre en lumière un mécanisme externe d’amplification. Relativement complexe, ce phénomène permet d’amplifier la puissance du jet que le poisson crache. Un peu comme un joueur de base-ball qui utiliserait une mini-catapulte pour lancer la balle plus forte que son muscle ne lui permettrait de le faire. Ainsi, grâce à un angle de tir bien précis et la tension de la surface de l’eau, le jet lancé subit une accélération progressive et une augmentation de son volume, car la fin du jet devient plus rapide que la tête du jet.

Pour résumer, c’est comme si cette espèce avait « fabriqué » un arc… avec la surface de l’eau !

Du coup, plus un expert en dynamique des fluides que du tir à l’arc ?