fermer

Analyse de l’eau et des sédiments sur le site pilote des Pripris de Yiyi, Guyane

 

Le site des Pripris de Yiyi s’étend sur 1000 ha et présente une diversité importante de milieux : plan d’eau avec de la végétation aquatique, prairies humides, savanes, forêt sur cordons sableux, crique. Ce site est reconnu comme ayant une importance internationale (site Ramsar). Acquis par le Conservatoire du littoral en 1996, une co-gestion est assurée par la commune de Sinnamary et par la SEPANGUY (association de protection de l’environnement).

Pripris
Les Pripris de Yiyi

Le programme Mang vise à définir le futur plan de gestion (2016-2021) en apportant notamment de nouvelles données sur le fonctionnement hydrologique et la qualité environnementale du plan d’eau.
Impact Mer représente un groupement d’entreprises (Impact Mer, Hydreco, Bios) qui a été sélectionné pour mener à bien cette étude.  Une première mission a été réalisée en Guyane du 3 au 10 décembre 2014.

Une réunion de lancement a été organisée le 4 décembre afin de réunir de nombreux acteurs de l’environnement (institutions, milieu associatif, usagers). Elle a permis de définir la méthodologie d’élaboration du plan de gestion et d’adapter le protocole d’évaluation de la qualité environnementale du milieu.

Des stations de suivi ont été positionnées en concertation avec les acteurs experts de la thématique « eau » et des personnes connaissant l’hydrologie du site. Leurs localisations ont été choisies de manière (i) à identifier et caractériser les entrées et les sorties d’eau, (ii) à évaluer l’impact des usages et des aménagements, (iii) à avoir un aperçu global de la qualité du milieu.

Suivis et relevés menés dans le carde du programme MANG
prpris 3
Relevés de terrain

Des visites de terrain ont été réalisées (découverte du site, observation du travail de la faucardeuse, observations de la faune et de la flore) et une première campagne d’échantillonnage a été réalisée. Dix stations de suivi ont été installées sur lesquelles une équipe d’Impact Mer et d’Hydreco a caractérisé la courantologie et conduit des analyses de l’eau et des sédiments. Chacune des stations a été localisée et caractérisée (type d’environnement, d’écoulement, profondeur, substrat). Sur chacune des stations, un courantomètre à effet Doppler a été utilisé afin de mesurer la vitesse et la direction des flux à différentes profondeurs de la colonne d’eau. Des mesures de paramètres physico-chimiques ont été conduites in situ (oxygène dissous, pH, température, salinité). Ces données permettront d’établir une cartographie de la circulation de l’eau dans les marais et d’évaluer les zones à fort ou faible renouvellement. Des prélèvements d’eau et de sédiments ont été conduits afin d’analyser en laboratoire la présence et la concentration de plus de 180 substances (mercure, autres métaux, produits phytosanitaires et industriels, hydrocarbures, micropolluants). Ces analyses seront conduites 4 fois dans l’année de manière à évaluer les variations de la contamination du milieu en fonction des saisons. L’hydrodynamique du marais et les données sur la qualité du milieu seront ensuite mobilisées afin d’établir des relations avec d’autres thématiques de gestion environnementale comme la présence de certaines espèces végétales ou animales.

Des entretiens avec les principaux acteurs du site ont également eu lieu. Ils ont permis de recueillir des données sur l’historique du site ainsi que les différentes visions et vocations du site selon les acteurs.

 

Félix Bompy, chargé d’études – Impact Mer

Renseignements : fbompy@impact-mer.fr