fermer

La Fape décroche l’appel à projet de Nicolas Hulot

La fédération des associations de protection de l’environnement (Fape) – Te ora naho fait partie des 44 lauréats du concours national « Mon projet pour la planète » lancé par le ministère de la Transition écologique de Nicolas Hulot. Une vaste étude de la mangrove en Polynésie française va donc être lancée.

Le projet « surveillons la mangrove de Polynésie française ensemble » présenté par la Fape a remporté l’appel à projet lancé en 2017 par le ministère de la Transition écologique de Nicolas Hulot. A l’occasion de la présentation de son plan climat, le ministre avait annoncé un projet de budgets participatifs avec une enveloppe totale de 360 millions de Fcfp. La fédération a donc monté un projet d’abord présélectionné par un jury, puis par un vote citoyen relativement bien suivi par rapports aux autres collectivités d’outre-mer.

Le projet consiste en une étude de la « mangrove » en Polynésie française. La mangrove qui a été introduite à Moorea en 1933 depuis la Nouvelle-Calédonie, pour des raisons économiques. Toute la question étant de savoir aujourd’hui si la mangrove est bénéfique pour notre écosystème ou si elle doit être regardée comme une espèce envahissante.

Un chercheur nantais viendra en Polynésie travailler avec des relais locaux, puis une conférence publique sera organisée pour restituer les travaux quelques mois après les recherches de terrain.

Cliquez ici pour retrouver l’article d’origine ainsi que les enregistrements vocaux.