fermer

Semaine de l’environnement – Action PRZHT/ONF

Fidèle à ses engagements, le centre commercial de Destreland a été une nouvelle fois le théâtre de la de la semaine de l’environnement en Guadeloupe, qui s’est tenue du 19 au 21 octobre 2017 pour sa 14 ème édition ! Un moment propice pour rapprocher la population et les acteurs phares de la préservation de l’environnement guadeloupéen, aussi bien dans sa composante naturelle que socio-économique, dans un lieu où l’on ne s’attend pas forcément à bénéficier d’une telle sensibilisation.

Les deux premières journées ont été ponctuées par l’intervention de classes de primaires dans le cadre du projet « EnJEUX », porté par Emmanuelle de Falguière d’Eco-Concept Caraïbes. À travers un travail collaboratif entre des entreprises privées, des spécialistes de l’environnement et des établissements scolaires, 500 élèves ont proposé des exposés en lien avec la notion de développement durable : l’énergie, la production agricole, la qualité de l’air, la pollution des milieux ou encore le tri des déchets ont été les problématiques majeures abordées pour sensibiliser les personnes présentes.

En parallèle, la mobilisation de nombreuses associations environnementales ou de l’économie solidaire a permis de constituer un véritable parcours interactif pour s’immerger dans le travail quotidien de ces structures, et pour ainsi mieux comprendre les enjeux de la protection de l’environnement. Les classes de primaires conviées à cette semaine de l’environnement en ont donc profité pour découvrir les animations proposées aussi bien pour eux que pour le grand public.

Comme l’a prétendu un grand aviateur du siècle dernier, nous n’héritons pas de terre de nos ancêtres mais nous l’empruntons à nos enfants, et ces enfants sont l’avenir de demain.

Figure 1 – Stand co-animé par l’Office national des forêts et le Pôle-relais zones humides tropicales

 

Figure 2 – Tablette interactive de l’ONF pour découvrir les milieux forestiers du territoire

L’Office national des forêts (ONF), en partenariat avec le Pôle-relais zones humides tropicales, a proposé un stand sur la découverte des milieux forestiers de la Guadeloupe, depuis les hauts sommets de la Basse-Terre jusqu’aux mystérieuses mangroves.

Figure 3 – Les enfants ont pu être sensibilisés à la durée de vie des déchets dans le milieu naturel, dont on est loin parfois de s’en douter !

Fort de son expérience d’animatrice nature au sein de la sylvathèque de Gourbeyre, Mme Laura Baysse a su captiver les enfants grâce à une tablette interactive les invitant à découvrir la faune et la flore des forêts. Une simulation sur le rôle écologique des mangroves permet même de développer une vision systémique du fonctionnement des écosystèmes et de leurs interrelations.

Une animation sur la durée de vie des déchets a également été proposée pour sensibiliser les enfants sur les bons gestes à adopter, et leur faire prendre conscience qu’un simple geste peut avoir des répercussions bien des années plus tard, en engendrant une pollution diffuse sur un temps plus ou moins long.

 

 

 

De nombreux livrets pédagogiques sur les mangroves – distribués gratuitement et adaptées à un public jeune – ont également ravi petits et grands, et parfois même très grands. Ce qui est sûr, c’est que pour découvrir la nature, il n’y a pas d’âges !

Figure 4 La semaine de l’environnement permet également d’avoir accès à une documentation ludique et pédagogique, qui inspire autant les enfants et leur enseignant que des personnes désireuses d’en connaître davantage

[:en]DESTRELAAAAAAND
Fidèle à ses engagements, le centre commercial de Destreland a été une nouvelle fois le théâtre de la de la semaine de l’environnement en Guadeloupe, qui s’est tenue du 19 au 21 octobre 2017 pour sa 7ème édition ! Un moment propice pour rapprocher la population et les acteurs phares de la préservation de l’environnement guadeloupéen, aussi bien dans sa composante naturelle que socio-économique, dans un lieu où l’on ne s’attend pas forcément à bénéficier d’une telle sensibilisation.
Les deux premières journées ont été ponctuées par l’intervention de classes de primaires dans le cadre du projet « EnJEUX », porté par Emmanuelle de Falguière d’Eco-Concept Caraïbes. À travers un travail collaboratif entre des entreprises privées, des spécialistes de l’environnement et des établissements scolaires, 500 élèves ont proposé des exposés en lien avec la notion de développement durable : l’énergie, la production agricole, la qualité de l’air, la pollution des milieux ou encore le tri des déchets ont été les problématiques majeures abordées pour sensibiliser les personnes présentes.
En parallèle, la mobilisation de nombreuses associations environnementales ou de l’économie solidaire a permis de constituer un véritable parcours interactif pour s’immerger dans le travail quotidien de ces structures, et pour ainsi mieux comprendre les enjeux de la protection de l’environnement. Les classes de primaires conviées à cette semaine de l’environnement en ont donc profité pour découvrir les animations proposées aussi bien pour eux que pour le grand public. Comme l’a prétendu un grand aviateur du siècle dernier, nous n’héritons pas de terre de nos ancêtres mais nous l’empruntons à nos enfants, et ces enfants sont l’avenir de demain.

L’Office national des forêts (ONF), en partenariat avec le Pôle-relais zones humides tropicales, a proposé un stand sur la découverte des milieux forestiers de la Guadeloupe, depuis les hauts sommets de la Basse-Terre jusqu’aux mystérieuses mangroves. Fort de son expérience d’animatrice nature au sein de la sylvathèque de Gourbeyre, Mme Laura Baysse a su captiver les enfants grâce à une tablette interactive invitant les enfants à découvrir la faune et la flore des forêts. Une simulation sur le rôle écologique des mangroves permet même de développer une vision systémique du fonctionnement des écosystèmes et de leurs interrelations.

Une animation sur la durée de vie des déchets a également été proposée pour sensibiliser les enfants sur les bons gestes à adopter, et leur faire prendre conscience qu’un simple geste peut avoir des répercussions biens des années plus tard, en engendrant une pollution diffuse sur un temps plus ou moins long.

Figure 3 – Les enfants ont pu être sensibilisés à la durée de vie des déchets dans le milieu naturel, dont on est loin parfois de s’en douter !
De nombreux livrets pédagogiques sur les mangroves – distribués gratuitement et adaptées à un public jeune – ont également ravi petits et grands, et parfois même très grands. Ce qui est sûr, c’est que pour découvrir la nature, il n’y a pas d’âges !

[:es]DESTRELAAAAAAND
Fidèle à ses engagements, le centre commercial de Destreland a été une nouvelle fois le théâtre de la de la semaine de l’environnement en Guadeloupe, qui s’est tenue du 19 au 21 octobre 2017 pour sa 7ème édition ! Un moment propice pour rapprocher la population et les acteurs phares de la préservation de l’environnement guadeloupéen, aussi bien dans sa composante naturelle que socio-économique, dans un lieu où l’on ne s’attend pas forcément à bénéficier d’une telle sensibilisation.
Les deux premières journées ont été ponctuées par l’intervention de classes de primaires dans le cadre du projet « EnJEUX », porté par Emmanuelle de Falguière d’Eco-Concept Caraïbes. À travers un travail collaboratif entre des entreprises privées, des spécialistes de l’environnement et des établissements scolaires, 500 élèves ont proposé des exposés en lien avec la notion de développement durable : l’énergie, la production agricole, la qualité de l’air, la pollution des milieux ou encore le tri des déchets ont été les problématiques majeures abordées pour sensibiliser les personnes présentes.
En parallèle, la mobilisation de nombreuses associations environnementales ou de l’économie solidaire a permis de constituer un véritable parcours interactif pour s’immerger dans le travail quotidien de ces structures, et pour ainsi mieux comprendre les enjeux de la protection de l’environnement. Les classes de primaires conviées à cette semaine de l’environnement en ont donc profité pour découvrir les animations proposées aussi bien pour eux que pour le grand public. Comme l’a prétendu un grand aviateur du siècle dernier, nous n’héritons pas de terre de nos ancêtres mais nous l’empruntons à nos enfants, et ces enfants sont l’avenir de demain.

L’Office national des forêts (ONF), en partenariat avec le Pôle-relais zones humides tropicales, a proposé un stand sur la découverte des milieux forestiers de la Guadeloupe, depuis les hauts sommets de la Basse-Terre jusqu’aux mystérieuses mangroves. Fort de son expérience d’animatrice nature au sein de la sylvathèque de Gourbeyre, Mme Laura Baysse a su captiver les enfants grâce à une tablette interactive invitant les enfants à découvrir la faune et la flore des forêts. Une simulation sur le rôle écologique des mangroves permet même de développer une vision systémique du fonctionnement des écosystèmes et de leurs interrelations.

Une animation sur la durée de vie des déchets a également été proposée pour sensibiliser les enfants sur les bons gestes à adopter, et leur faire prendre conscience qu’un simple geste peut avoir des répercussions biens des années plus tard, en engendrant une pollution diffuse sur un temps plus ou moins long.

Figure 3 – Les enfants ont pu être sensibilisés à la durée de vie des déchets dans le milieu naturel, dont on est loin parfois de s’en douter !
De nombreux livrets pédagogiques sur les mangroves – distribués gratuitement et adaptées à un public jeune – ont également ravi petits et grands, et parfois même très grands. Ce qui est sûr, c’est que pour découvrir la nature, il n’y a pas d’âges !